mercredi 17 mai 2017

Cinéma, mon amour !




« Cinéma mon amour » : le combat d’un Don Quichotte roumain pour sa salle

Mathieu Macheret | 16.05.2017

À Piatra Neamț, petite ville du nord-est de la Roumanie, Victor Purice et ses deux employés tiennent à bout de bras le cinéma Dacia Panoramic, l’une des dernières salles du pays. Aujourd’hui délaissé et en voie de décrépitude, le Dacia ne subsiste plus que pour une poignée d’adolescents et d’enfants, ses seuls spectateurs. Victor, qui a consacré toute sa vie à sa salle, au point de vivre éloigné d’une famille émigrée en Italie, en est réduit à des économies de bouts de chandelle. Il s’épuise à solliciter sans résultat les pouvoirs publics (les cinémas sont propriété de l’État en Roumanie), afin de moderniser d’urgence son établissement.

Plus sur






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire